En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du trafic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation.

Mercredi de l'Antiquité - Quand les étlites collectionnaient le monde

Université Paul-Valéry Montpellier 3
Date: mercredi 15 novembre 2017 18:30

Lieu: Auditorium - Musée Fabre de Montpellier

Alain DUPLOUY
Maître de conférences en histoire ancienne,
Université de Paris I

L’attrait pour les objets rares, les curiosités naturelles, les produits exotiques ou bien encore les antiquités constitue un phénomène des plus répandus de par le monde et à travers les âges. « Sous ses formes les plus diverses », écrit Alain Schnapp, « la collection est inséparable de l’histoire de la plus ancienne humanité ». Les liens de la collection avec la mise en place, l’évolution ou l’entretien des hiérarchies sociales sont par ailleurs évidents. Comme l’a montré Krzystof Pomian, dans nombre de sociétés, l’acquisition et la possession de tels objets confèrent à leurs propriétaires un prestige significatif et opèrent comme instruments de hiérarchisation sociale. La Grèce antique, même dans ses époques les plus reculées, ne semble pas avoir ignoré cette pratique.

Au moment où les communautés égéennes redécouvrent vers la fin du XIe s. a.C. la voie du Levant, certains individus témoignèrent d’un intérêt particulier, sinon d’une avidité certaine, pour les produits venus d’outre-mer à l’esthétique bien différentes des créations locales, générant ainsi les divers processus sociaux liés au phénomène de la collection. La conférence sera aussi l’occasion de faire le point sur les avancées récentes de la recherche sur la Grèce archaïque, en particulier sur les notions d’élite, de citoyen et de cité.

 

footer um footer upvm3 footer unimes footer UPVD footer supagrofooter enscm footer IRD footer CNRS
Back to top