En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du trafic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation.

Le CNRS remet chaque année des distinctions nationales à des chercheurs et chercheuses, ingénieur·e·s et technicien·ne·s de la recherche pour l’excellence de leurs travaux. Huit chercheurs, chercheuses et ingénieur travaillant dans les laboratoires montpelliérains du CNRS voient la qualité de leurs travaux récompensée par les Médailles de bronze et de cristal du CNRS pour cette année 2017.

La cérémonie aura lieu
Vendredi 24 novembre de 14h à 16h
Amphithéâtre Philippe Lamour
Campus Montpellier SupAgro - INRA
2 place Pierre Viala à Montpellier

La Médaille de bronze récompense le premier travail d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Sara Cavaliere
Enseignante-chercheuse de l’Université de Montpellier en chimie des matériaux
Institut Charles Gerhardt de Montpellier (ICGM)

François Gerbe
Chercheur CNRS en biologie cellulaire
Institut de génomique fonctionnelle (IGF)

Elise Huchard
Chercheuse CNRS en écologie comportementale
Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (ISEM)

Sonia Kéfi
Chercheuse CNRS en écologie
Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (ISEM)

Mounia Lagha
Chercheuse CNRS en biologie du développement
Institut de génétique moléculaire de Montpellier (IGMM)

Sébastien Ulrich
Chercheur CNRS en chimie supramoléculaire et bio-organique
Institut des biomolécules Max Mousseron (IBMM)

Matthieu Renaud
Chercheur CNRS en astrophysique
Laboratoire Univers et particules de Montpellier (LUPM)
NB : la cérémonie de remise de la médaille de bronze de Matthieu Renaud aura lieu

La Médaille de cristal, créée en 1992, distingue chaque année des ingénieurs, des techniciens et des administratifs. Il récompense celles et ceux qui, par leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent, aux côtés des chercheurs, à l’avancée des savoirs et à l’excellence de la recherche française.

Jocelyn Méré
Ingénieur de recherche CNRS, adjoint au délégué régional
Délégation régionale Languedoc-Roussillon du CNRS

Après une large concertation de 3 mois sur l'accueil et la réussite des étudiants, le plan Etudiants destiné à transformer le 1er cycle et à mieux accompagner les étudiants vers la réussite a été présenté le 30 octobre 2017 par Edouard Philippe, Premier ministre, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. Le nom de la nouvelle plateforme, destinée à remplacer dès janvier 2018 Admission Post Bac (APB), a été choisi de manière participative lors d’une consultation en ligne qui s’est déroulée du vendredi 17 au dimanche 19 novembre 2017.

Pour mémoire, les cinq noms proposés étaient : « PARCOURSUP », « DEVENIR ÉTUDIANT », « MES ÉTUDES POST-BAC », « RÉUSSIR SUP » et « PARCOURS ÉTUDIANT ».

A l’issue de la consultation qui a rassemblé près de 20 000 votants (lycéens, étudiants, parents), c’est « PARCOURSUP » qui a été choisi avec 42,8 % des voix, devant « MES ÉTUDES POST-BAC » qui recueille 23 % des suffrages.

A travers le projet ATRIUM, en cours d'études (livraison prévue pour 2020), le département design textile et matière de l'ENSAD (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs) et l'agence SCAU ont engagé en 2017, sous la forme d'un atelier de recherche, un dialogue visant à explorer comment les textiles actifs peuvent prendre en charge la part la plus éphémère et la plus changeante des temporalités architecturales : maîtrise des ambiances (confort thermique), appropriation individualisée de l'espace de vie, intégration plus vertueuse des cycles d'innovation et donc de leur obsolescence tout en contribuant au confort (acoustique, visuel, olfactif, hygrothermique, etc.), réduction de la consommation énergétique du bâtiment et à la génération d'électricité. En résulte quatre propositions de textilisation du site de l'Atrium qui s'inscrivent dans la lignée des travaux d'Aurélie Mossé, enseignante-chercheure en design, spécialiste des textiles actifs.

Déroulé de la conférence

1/ Présentation du projet ATRIUM, learning center sur le campus de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, par l'agence d'architecture SCAU (M. François GILLARD)

2/ Présentation des projets de textiles actifs, imaginés dans les espaces de l'Atrium, par l'ENSAD (Mme Aurélie Mossé)

3/ Présentation du projet de recherche par le design 'Gossamer Timescapes: créer des textiles actifs pour l'environnement maison' (Mme Aurélie Mossé)

4/Échanges et débats

Télécharger l'invitation

 

Focus sur "Gossamer Timescapes"

Gossamer Timescapes est une recherche ancrée dans la pratique du design explorant comment les textiles actifs peuvent induire de nouvelles possiblités culturelles et poétiques pour les technologies dites intelligentes. Plus spécifiquement, cette recherche se concentre sur le rôle que les textiles tri-dimensionnellement actifs peuvent jouer dans le développement d’une culture de l’interconnectivité dans le contexte de la maison occidentale. En d’autres mots, comment les textiles actifs peuvent-ils encourager des intéractions plus holistiques à travers lesquelles la nature, les humains et leurs technologies appartiennent à la même contexture. Développée par le biais de collaborations interdisciplinaires à l’intersection de l’architecture, du design textile et de la science des matériaux, cette recherche repose sur l’appropriation de trois technologies des polymères: les cellules photovoltaïques souples, les cristaux liquides et les élastomères diélectriques. Le Moucharabieh Photovoltaique – une membrane textile changeant de forme et produisant de l’électricité en réponse à des motifs solaires-, les Textiles Photo-cinétiques - développement d’échantillons textiles changeant de forme grâce à la lumière – et Reef – une canopée changeant de forme avec le vent- incarnent les résultats de cette recherche. Ensemble ils suggèrent non seulement de nouvelles opportunités pour les technologies intelligentes mais démontrent également la valeur des collaborations interdisciplinaires à la croisée de la science, du design et de l’architecture.

Missions principales

- Animation du programme PEPITE Starter et accompagnement des Etudiants-Entrepreneurs sélectionnés pour participer à ce programme d’accélération des projets de création d’entreprise.
- Définition du contenu de la formation et animation du réseau de coachs et de mentors.

Activités Principales

- Organisation du processus de sélection des Etudiants-Entrepreneurs participant à PEPITE Starter.
- Création et animation d’une équipe de coachs et de mentors.
- Accueil, encadrement et animation des étudiants du programme PEPITE Starter au quotidien.
- Création, mise en place et suivi du programme d’accompagnement PEPITE Starter.
- Coordonner l’accompagnement des Etudiants-Entrepreneurs (EE) sur leurs projets (information sur les outils et les structures, mise en relation avec les experts et acteurs de l’écosystème entrepreneurial, organisation d’ateliers, suivis réguliers des EE).
- Organisation d’événements réguliers : créer et organiser des temps forts qui donneront du rythme au programme.
- Communication des comptes-rendus d’activité relatif au programme PEPITE Starter dans le cadre du Pôle PEPITE-LR.

Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à envoyer avant le 26/11/2017 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Télécharger la fiche de poste

Missions du poste

Le technicien en appui à la recherche MSH a pour missions principales la gestion administrative et l’appui logistique aux activités de recherches menées au sein de la MSH Sud.
Contrat du 13 novembre 2017 au 31 décembre 2017

Gestion administrative des programmes de recherche

• Diffusion et suivi des procédures d’appel à projets
• Renseignements administratifs aux chercheurs et personnels administratifs susceptibles de demander des financements
• Réception et analyse de la recevabilité administrative des projets
• Participation au suivi des expertises scientifiques
• Instruction des dossiers relatifs au financement des projets
• Gestion des archives des appels à projets Exécution budgétaire
• Mise en oeuvre et suivi des crédits par type de dépenses et d’activité : budget alloué aux équipes-projets scientifiques
• Réalisation d’un tableau de bord de suivi des dépenses par activité des équipes-projets scientifiques
• Classement et archivage des pièces et justificatifs d’opérations financières.

Appui logistique aux équipes-projets

• Prise en charge des aspects administratif et logistique du pilotage des projets
• Organisation de manifestations : colloques, séminaires, conférences...
• Création et alimentation de bases de données
• Gestion du planning des activités scientifiques
• Organisation des missions (ordres de mission, transports, hébergement…) des chercheurs invités par la MSH Sud.

Télécharger la fiche poste

footer um footer upvm3 footer unimes footer UPVD footer supagrofooter enscm footer IRD footer CNRS
Back to top