En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du trafic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation.

A travers le projet ATRIUM, en cours d'études (livraison prévue pour 2020), le département design textile et matière de l'ENSAD (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs) et l'agence SCAU ont engagé en 2017, sous la forme d'un atelier de recherche, un dialogue visant à explorer comment les textiles actifs peuvent prendre en charge la part la plus éphémère et la plus changeante des temporalités architecturales : maîtrise des ambiances (confort thermique), appropriation individualisée de l'espace de vie, intégration plus vertueuse des cycles d'innovation et donc de leur obsolescence tout en contribuant au confort (acoustique, visuel, olfactif, hygrothermique, etc.), réduction de la consommation énergétique du bâtiment et à la génération d'électricité. En résulte quatre propositions de textilisation du site de l'Atrium qui s'inscrivent dans la lignée des travaux d'Aurélie Mossé, enseignante-chercheure en design, spécialiste des textiles actifs.

Déroulé de la conférence

1/ Présentation du projet ATRIUM, learning center sur le campus de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, par l'agence d'architecture SCAU (M. François GILLARD)

2/ Présentation des projets de textiles actifs, imaginés dans les espaces de l'Atrium, par l'ENSAD (Mme Aurélie Mossé)

3/ Présentation du projet de recherche par le design 'Gossamer Timescapes: créer des textiles actifs pour l'environnement maison' (Mme Aurélie Mossé)

4/Échanges et débats

Télécharger l'invitation

 

Focus sur "Gossamer Timescapes"

Gossamer Timescapes est une recherche ancrée dans la pratique du design explorant comment les textiles actifs peuvent induire de nouvelles possiblités culturelles et poétiques pour les technologies dites intelligentes. Plus spécifiquement, cette recherche se concentre sur le rôle que les textiles tri-dimensionnellement actifs peuvent jouer dans le développement d’une culture de l’interconnectivité dans le contexte de la maison occidentale. En d’autres mots, comment les textiles actifs peuvent-ils encourager des intéractions plus holistiques à travers lesquelles la nature, les humains et leurs technologies appartiennent à la même contexture. Développée par le biais de collaborations interdisciplinaires à l’intersection de l’architecture, du design textile et de la science des matériaux, cette recherche repose sur l’appropriation de trois technologies des polymères: les cellules photovoltaïques souples, les cristaux liquides et les élastomères diélectriques. Le Moucharabieh Photovoltaique – une membrane textile changeant de forme et produisant de l’électricité en réponse à des motifs solaires-, les Textiles Photo-cinétiques - développement d’échantillons textiles changeant de forme grâce à la lumière – et Reef – une canopée changeant de forme avec le vent- incarnent les résultats de cette recherche. Ensemble ils suggèrent non seulement de nouvelles opportunités pour les technologies intelligentes mais démontrent également la valeur des collaborations interdisciplinaires à la croisée de la science, du design et de l’architecture.


footer um footer upvm3 footer unimes footer UPVD footer supagrofooter enscm footer IRD footer CNRS
Back to top