En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du trafic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation.

A la 154 e position du classement général « sciences du vivant et médecine », l’UM est le 3e établissement français du palmarès. Elle se positionne avant les universités de Strasbourg, Aix - Marseille , Grenoble - Alpes, Bordeaux, Toulouse - III et Nice (classées entre la 201e et la 500e place) et juste après l’UPMC (94e) et l’ Université Paris - Descartes (121e).

Pour le classement « sciences dures » , elle prend la 174e place ce qui la positionne en 7e position avant les universités de Lyon - I, Aix - Marseille , Bordeaux, Lille - I, ENS Lyon, Toulouse - III, Nice, Centrale Supéle c et Nantes (classées entre la 201 e et la 500e place) . Elle se positionne après Polytechnique (34e), l’ UPMC (55e), ENS ; l’ Université Paris - Sud (108e), l’ Université Grenoble Alpes (131e), l’ Université Paris - Diderot (135e) et l’ Université de Strasbourg (141e).

Cette montée en puissance de l’UM dans le classement de la société britannique QS conforte le choix d’articuler le projet d’I - SITE MUSE autour de 3 disciplines : sciences du vivant, environnement et agriculture. Elle est aussi révélatrice de l’impact de la fusion réalisée en 2015 sur le positionnement dans les classements internationaux.


Back to top