En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du trafic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation.

Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation était aujourd'hui vendredi 16 février 2018 à Montpellier dans le cadre du tour de France des "bonnes pratiques en matière de réussite étudiante" qu'elle a entrepris pour s'imprégner de ce qui se fait dans les différents établissements.

Université Paul-Valéry Montpellier 3 : Le semestre renouvelé et son rôle de laboratoire de transformation pédagogique dans la perspective de parcours de remédiation - IDEF UM3D

Intervenants :

  • Laure Echalier, Vice-présidente en charge de la politique de site et partenariats académiques et institutionnels (volet formation) (document de présentation)

Le dispositif du semestre renouvelé est proposé à tout étudiant de L1 en échec relatif, c'est-à-dire ayant obtenu entre 9 et 9,99 /20 au semestre 1. Il s'agit d'un stage intensif de 75h sur 3 semaines du mois de juin, organisé par filière autour de fondamentaux disciplinaires mais aussi et surtout de méthodologie du travail universitaire; il est encadré par un enseignant-référent, propose des activités réalisées en petits effectifs et permet aux étudiants de valider leur semestre 1 s'ils ont satisfait aux exigences.

Il n'a pas été aisé à imposer l'introduction de ce dispositif dans toutes les filières et le financement IDEFI a été déterminant. Le bilan, après 5 cohortes, est extrêmement positif : 767 étudiants y ont participé; 608 l'ont validé et se sont trouvés mieux armés pour affronter passage en L2, redoublement ou réorientation. Travailler en petit groupe avec des étudiants faibles mais motivés a, surtout, permis aux équipes pédagogiques de mieux connaître les étudiants de L1, d'expérimenter avec eux des méthodes différentes à appliquer soit à l'ensemble de la filière soit dans d'autres dispositifs de remédiation financés par IDEFI.

Université de Nîmes : la pré-rentrée augmentée

Intervenants : Nicolas Leroi et Karine Weiss

Ce dispositif, mis en place depuis septembre 2017, à titre expérimental sur quatre licences, mais qui a vocation à se généraliser consiste en deux demi-journées d’accompagnement des étudiants néo-entrants en L1, au moment de la pré-rentrée, dans la première quinzaine de septembre (avant le début des enseignements donc).  Elle s’est établie à partir d’une grille de propositions d’activités proposée à toutes les formations, correspondant à un objectif d'aide à la réussite. Ces activités, choisie par les enseignants référents, ont été portées par ces derniers et par des étudiants recrutés l'année précédente comme tuteurs dans le cadre de l'IDEFI en place à l'université. Trois types d'activité ont ainsi eu lieu : 

  • « Penser son accompagnement » : présentation des dispositifs et des ressources d’accompagnement des étudiants en place à l’université, sur la base de temps de questions/réponses, des présentations croisées entre étudiants et enseignants (en français ou dans une autre langue) et/ou de jeux de réflexion autour de cas pratiques possibles.
  • « Dessiner son parcours universitaire » : clarification des contenus pédagogiques des objectifs et du fonctionnement (horaires, groupes, etc.) de la licence, ou précisions apportées aux perspectives professionnelles et poursuite d'études afin de permettre à chaque étudiant de dessiner son cursus en fonction de ses objectifs et ses intérêts.
  • Actions menés par les tuteurs et les tutrices : organisation de jeux de piste afin de découvrir les sites d’enseignement et le centre-ville, afin de faciliter les premiers échanges entre les étudiants qui ne se connaissaient pas, ainsi qu'entre étudiants et enseignants. 

Université de Montpellier : Le dispositif C3R (certification réagir, rebondir, réussir) -  un outil de remédiation pour la réussite des étudiants

Intervenants :

  • Jean-Patrick Respaut, Vice-président du Conseil de la Formation et de la Vie Universitaire
  • François Mirabel, Directeur du SCUIO-IP et Doyen de la Faculté d’Economie

Dans le cadre de la thématique « réussite en Licence », l’université de Montpellier aurait souhaité présenter 4 actions notamment souligner l'importance du tutorat en PACES comme vecteur d'une réussite accessible à tout étudiant, dans le cadre du service public de l'enseignement supérieur. L’APESS, une préparation aux études en Sciences, une année de remédiation pour aborder sereinement l’entrée du cycle en Licence. La licence pluridisciplinaire pour la préparation aux métiers de l’enseignement afin de former les professeurs du futur.

Mais nous avons choisi de mettre en avant  une action à l’échelle de établissement portée par le SCUIO-IP : le C3R pour Réagir, Rebondir, Réussir, un tremplin pour se réorienter et retrouver de la confiance afin de construire son futur universitaire et professionnel. C'est par un accompagnement personnalisé des étudiants de L1 en difficulté, incluant le Portefeuille d'Expériences et de Compétences, qu'une certification est délivrée comme passeport de réorientation. Les équipes pédagogiques des UFR, écoles et Instituts sont étroitement associées afin de "détecter" dès les mois de septembre-octobre,les potentiels étudiants en situation difficile.

Béatrice Gille a été nommée rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l’académie de Montpellier, chancelière des universités lors du conseil des ministres de ce mercredi 14 février. Elle succède à Armande Le Pellec Muller, en poste à Montpellier depuis 2013 et nommée recteur de la région académique Bretagne, recteur de l’académie de Rennes, chancelier des universités.

Rectrice de l'académie de Créteil depuis 2014, Béatrice Gille était précédemment rectrice de l’académie de Nancy-Metz (2012-2014) et inspectrice générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche (2003-2012). Elle a été directrice d'administration centrale au ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à la direction des personnels administratifs, techniques et d'encadrement, de 1997 à 2003. Secrétaire générale de l'académie de Toulouse de 1993 à 1997, elle avait auparavant été conseillère à la chambre régionale des comptes de La Réunion (1989-1993). Entre 1979 et 1987, elle a enseigné les lettres classiques dans différents établissements de l'académie de Créteil.

Béatrice Gille est agrégée de grammaire, a obtenu un DEA de linguistique et une maîtrise de lettres classiques à l'université Paris-Sorbonne (Paris IV) ainsi qu'une licence et un diplôme supérieur de chinois à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO). Entre 1987 et 1989, elle a été élève de l'ENA dans la promotion Liberté Égalité Fraternité.

Béatrice Gille est commandeur de l'Ordre national du Mérite, officier de la Légion d'honneur et commandeur des Palmes académiques.

Télécharger le communiqué de presse

Alain di Crescenzo, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Occitanie, Gilles Halbout, Président de la ComUE Languedoc-Roussillon Universités et Philippe Raimbault, Président de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, ont signé une convention de partenariat en faveur de l’entrepreneuriat étudiant et du dynamisme économique en Occitanie, le 15 février 2018, à la Chambre de Commerce et d’Industrie Occitanie à Blagnac.

Nos membres

footer um footer upvm3 footer unimes footer UPVD footer supagrofooter enscm footer IRD footer CNRS

 

Nos associés, partenaires et coopérants

footer EMAlogo ensam logo mbs logo ciheam logo ensamlogo iptlogo adn

Nos partenaires institutionnels

logo etatlogo prefecture herault logo academie logo cddlogo beilogo metropole perpignanlogo nimes metropolelogo metropole logo montpellier logo region
Back to top